Challenge: un vanity 100% suisse, est-ce possible?

Si les marques de cosmétiques suisses sont nombreuses à fabriquer des soins, il y a moins de choix au rayon maquillage!

Quand on plonge le nez dans sa trousse de beauté pour en ressortir sa crème de jour, un eyeliner ou un rouge à lèvres, ils sont souvent de marque française, américaine ou même asiatique. Serait-il possible de les troquer contre des produits suisses et de se concocter un vanity 100% helvétique? Nous avons essayé.

Côté soins, il y a de quoi faire! Notre pays compte plusieurs dizaines de marques de cosmétiques proposant crèmes, de jour comme de nuit, contours des yeux, démaquillants, nettoyants pour le visage, etc. Or, elles sont souvent positionnées sur du haut-de-gamme, surfant sur la réputation de qualité des produits suisses, et mettant en avant l’aspect pointu et technologique de leurs formules.

Les soins helvétiques, souvent axés sur le luxe

Eva.J - Basée en Suisse romande, la marque de niche élabore des produits bio de luxe.

Eva.J – Basée en Suisse romande, la marque de niche élabore des produits bio de luxe.

Réputées pour leurs crèmes anti-âge, les marques de luxe comme La Prairie, La Peau, Cellcosmet ou Valmont rayonnent en dehors de nos frontières. «Les marques suisses sont axées sur l’export, souligne Bernard Cloëtta, directeur de l’Association suisse des cosmétiques et des détergents (SKW). Il n’existe aucune entreprise fonctionnant seulement sur le marché helvétique.» Excepté, bien sûr, des marques artisanales confidentielles.

L’influence de la nature se retrouve également dans les formules des marques suisses, qui contiennent des actifs issus des végétaux. C’est le choix d’Eva.J avec sa gamme luxe de cosmétiques naturels, qui met en avant l’impact olfactif des plantes sur le moral, ou de L’Alpage, dans un créneau moyen de gamme.

Pour les budgets plus limités, la marque suisse-allemande Biokosma, fondée en 1935, élabore des soins ciblés par types de peau, et n’oublie pas la gent masculine au passage. Elle détient le label de cosmétique naturelle NATRUE.

Du maquillage suisse? Heureusement qu’il y a Mavala!

Mavala – Les rouges à lèvres de ont leur place dans notre trousse de beauté 100% suisse.

En revanche, pour trouver du maquillage suisse, cela se gâte! «Il existe très peu de marques helvétiques de « cosmétiques décoratifs », on trouve plutôt des importations sur le marché», confirme Bernard Cloëtta. Je pense que c’est parce que ce positionnement est déjà pris, par les marques françaises surtout. Le maquillage, c’est à Paris!»

Il relève que parmi les 45 entreprises de cosmétiques suisses membres de la SKW, seule Mavala fabrique du maquillage. L’entreprise genevoise, fondée en 1958, est surtout connue pour ses vernis à ongles de qualité, qu’elle décline chaque saison en de nouveaux coloris. Son produit phare, le Mini, un flacon de 5 ml, a fêté ses 50 ans et s’exporte à l’international.

Aujourd’hui, comme par le passé, c’est en Suisse que les produits Mavala sont élaborés et fabriqués. L’éventail de références à prix abordables permet de composer sa routine beauté 100% suisse. Pour le teint, Mavala propose de la poudre libre, compacte, de la crème teintée, de l’anti-cernes ainsi que différents coloris de fard à joues. Pour étoffer son regard: des mascaras, des eyeliners, des crayons pour les yeux et les sourcils, ainsi que des ombres à paupières. Sa dernière collection de rouges à lèvres, avec des nuances chaudes et neutres, complétera le vanity!

Verdict: une routine de soins et de maquillage avec uniquement des produits de marques suisses, c’est possible… Mais le choix reste un peu limité, surtout si l’on zappe les cosmétiques de luxe!

TTI/AllTheContent News Agency

Comments are closed.