Copyright: AllTheContent / Larisa Koshkina / Pixabay

Selon le mode de vie et l’alimentation de chacun, une peau de 50-60 ans paraîtra plus ou moins fraîche ou plus ou moins marquée. Soyons réalistes! Quoique l’on fasse, sur le visage comme dans l’organisme, le temps et le soleil marquent leur passage. Mais il est toujours possible d’atténuer les problèmes.

Selon les scientifiques, les rides dépendent à 30% de la génétique et à 70% de l’hygiène de vie. On sait depuis longtemps qu’après 20 ans, le renouvellement des cellules ralentit et qu’à partir de 30 ans, le collagène et l’élastine responsables de la souplesse de la peau se détériorent peu à peu. Résultat: la peau perd plus de 5% de son épaisseur tous les dix ans. Depuis une quinzaine d’années, la diététique et la cosmétologie sont devenues des spécialisations médicales, focalisées sur le fait de conserver la santé plutôt que de guérir à tout prix. Ainsi, la diététique nous apprend à gérer notre santé et notre forme dès la jeunesse. En cosmétologie, on n’efface plus les rides avec une crème, on retarde leur apparition.

Lutter non, prévenir oui

L’oxygène, les UV, la pollution, le tabac, l’alcool entraînent la formation de molécules d’oxygène instables, appelées radicaux libres, qui altèrent les cellules. Pour protéger les cellules de la destruction par oxydation, on a donc inventé les antiradicalaires capables de capter les radicaux libres (vitamines C et E, bêta-carotène, polyphénols) et de limiter l’utilisation de l’oxygène (sélénium, zinc, cuivre, manganèse et vitamines du groupe B). Les acides α-hydroxylés – abrégés en AHA ou acides de fruits – utilisés dans les soins du visage, permettent d’exfolier, d’améliorer la qualité du teint et de réduire les ridules. Mais n’oublions pas que la peau est composée à 70% d’eau. Pour maintenir cette proportion, il faut absolument en boire quotidiennement une certaine quantité. On peut freiner son évaporation par des soins hydratants aux acides gras essentiels, aux céramides, au collagène, à l’élastine, etc.

Réveillez votre teint!

Vous avez le teint terne, gris, fade? Un phénomène dû à la pollution, au tabac, au stress, au manque d’hydratation ou encore au manque d’oxygénation, car en absence d’activité physique, les toxines s’accumulent. Il est temps d’être à l’écoute de votre peau! Heureusement, quelques astuces redonneront de l’éclat à votre visage, assombri par des zones claires-obscures et un manque d’homogénéité de la peau. Côté recettes de grand-mère, il y a de quoi faire. Par exemple, vous pouvez commencer par boire, dès le matin à jeun, le jus d’un citron mélangé à de l’eau chaude: imparable pour éliminer les toxines. Autre option: le masque de purée de tomates posé après un gommage au sel fin, à l’huile d’olive et au citron. Il resserrera les pores en révélant un teint rosé. Pratiquez l’exfoliation 3 fois par semaine, suivie de masques adaptés aux zones du visage (hydratant sur les joues, revitalisant sur le contour des yeux, etc.). Côté maquillage, après le masque et avant l’application du fond de teint, étalez une «base lumière». Ces soins lissent la peau, fixent le maquillage et donnent de l’éclat. En dernier recours, vous pouvez vous en remettre à l’enlumineur qui, comme son nom l’indique, apporte de la brillance à un visage terne. Par de petites touches bien choisies et en ciblant des points d’accroche, il donnera de la fraîcheur à votre teint.

Repartir sur de bonnes bases

Votre joli teint retrouvé, il est temps de mettre définitivement une croix sur vos mauvaises habitudes, à commencer par le fait de sauter l’étape du démaquillage. C’est une grossière erreur, car les pores du visage s’obstruent et la peau s’asphyxie. Conséquence: les boutons apparaissent et le teint est brouillé. Donc on se démaquille et on se tartine d’une bonne crème de nuit pour aider la peau à se régénérer, afin d’être toute belle au réveil! Pour le nettoyage, on évitera le savon, qui assèche la peau. Vous pouvez en revanche opter pour un pain surgras dermatologique, adapté aux peaux sensibles. Sinon, vous n’avez que l’embarras du choix parmi tous les soins lavants qui existent. L’essentiel est de le choisir neutre et doux, mais surtout adapté à votre peau: sèche, grasse, réactive, sensible, etc. Enfin, en matière de maquillage, s’il est nécessaire d’avoir des pinceaux et brosses adaptés aux différents usages, le plus important est de les nettoyer régulièrement! La plupart du temps, par simple oubli ou paresse avérée, on omet de le faire. Les bactéries s’en donnent alors à cœur joie! Un peu de savon, de l’eau et un séchage à l’air libre suffiront à éviter leur prolifération.

Halte à la brillance!

Dès les premières chaleurs, certaines peaux se mettent à briller, en particulier les peaux grasses. Un phénomène qui peut toutefois être limité en adoptant de bons réflexes. Tout commence au réveil, au moment d’hydrater sa peau. Appliquer une crème trop nourrissante peut contribuer à l’apparition de brillances durant la journée. On mise donc sur une crème plus légère durant les beaux mois de l’année. Selon les besoins de sa peau, un simple sérum peut même suffire. On relègue les crèmes très riches comme soin de nuit, ou dans un tiroir pour l’hiver prochain. Autre astuce: troquer son fond de teint habituel contre une BB crème, voire une CC crème pour des imperfections plus importantes, qui hydratent et unifient le teint à la fois. La majorité d’entre elles protègent également du soleil, car elles sont dotées d’un SPF (Signifiant Sun Protection Factor) plus ou moins élevé. Une raison de plus pour les utiliser dès l’arrivée du printemps!

FBR/AllTheContent

Comments are closed.