Trouver les causes et se faire aider par la médecine chinoise : acupuncture, phytothérapie et Tuina. Ou comment vivre en bonne santé et avec des pensés positives ?

La médecine chinoise est une activité ancestrale de plus de 5000 ans et traite les maladies, telles que les migraine, la dépression, l’hernie discale, la ménopause, les trouble digestifs, les vertiges, etc. La médecine chinoise est en quête d’équilibre entre le Yin et le Yang et tend à harmoniser le corps, l’esprit grâce à la circulation de la bonne énergie – Qi. Cette pratique se centre sur la recherche des causes du mal. Pour cela, tout le corps est traité de façon globale, pas uniquement à l’endroit où la personne ressent une douleur. Il faut toujours garder la bonne énergie dans la vie !

Les composantes de la médecine chinoise

Le « Qi », l’énergie : le caractère chinois est composé de deux clés : 米 « mi » signifie « le riz », 气 « qi » signifie « l’énergie ». Qi – énergie est la racine de tous les être humains. La médecine chinoise englobe trois principales méthodes :

  • L’acupuncture : le thérapeute insère des aiguilles aux points d’acupuncture précis selon le besoin de traitements de chaque patient, afin de soigner des maladies dans le but d’harmoniser et d’équilibrer toutes les fonctions du Qi.
  • La phytothérapie, à base d’herbes médicinales chinoises : selon les problèmes de chaque patient, le thérapeute prescrit la recette de phytothérapie individuellement.
  • Le Tuina, un massage thérapeutique qui aide à diminuer la douleur. Il intervient par exemple pour traiter les tendinites, les douleurs dorsales, etc. En associant le massage Tuina et l’acupuncture, les résultats sont meilleurs.

L’esprit positif

Un des aspects les plus intéressants de la médecine chinoise traditionnelle réside dans l’étude des relations entre le corps et l’esprit. On parle souvent de l’unité du corps et l’esprit. « Huang di Nei Jing », un de plus anciens livres de la médecine chinoise en parle ainsi : l’équilibre entre l’esprit et le corps est très important pour améliorer la santé de la personne. Si cette personne a un solide esprit et qu’elle y croit, malgré ses maladies, elle pa06rvient à bien gérer la situation avec l’aide de la médecine chinoise. Parce qu’elle y croit et qu’elle a envie de vaincre sa maladie. Plusieurs patients sont venus me consulter pour soulager des douleurs dans les jambes ou le dos ; certains ont été opérés, mais les douleurs étaient toujours présentes. Après le traitement, le patient se sent souvent beaucoup mieux, avec des douleurs qui ont diminué. Un autre cas concerne une jeune fille de 20 ans venue pour soigner un problème de constipation, problème qui dure depuis 15 ans et dont l’origine est familial. Elle croit en la médecine chinoise. Après le traitement, elle va beaucoup mieux, se sent bien au travail et dans la vie quotidienne.

Le cœur-esprit – Xin 心 Shen 神

En chinois, le caractère shen – 神 désigne à la fois l’esprit et l’énergie. C’est cette énergie, lorsqu’elle manifeste la vitalité, qui se traduira dans l’apparence par de l’« éclat ». Le caractère xin 心 peut être le cœur mais aussi – et là on est tout à fait au cœur du sujet – la pensée, l’esprit, et cela inclut tout ce qui est d’ordre sentimental et émotionnel. En médecine chinoise, le cœur est aussi le « maître de la pensée et des émotions ». Chacun des cinq zang 脏 (le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins). ou organes principaux, « organes maîtres » de nature yin, possède des composants de notre état d’esprit. Par exemple la pensée, la réflexion, les soucis, les pensées obsessionnelles, mais aussi le surmenage intellectuel, le manque de sommeil, avec une composante d’excès, peuvent affecter la rate. Une énergie trop faible au niveau de la rate pourra par exemple entraîner des problèmes de mémoire.

Apaiser les émotions

La médecine chinoise compare le cœur-esprit à un cheval. Il vaut mieux le surveiller de près, car il peut facilement s’emporter, partir au galop. Et si c’est le cas, alors il est très difficile de l’arrêter. Le cœur a l’aspect yang et est le plus fort. Il est concerné par toutes les émotions. La joie est le type d’émotion plus particulièrement rattachée au cœur, Quelles que soient les émotions qui nous traversent, elles devraient toujours rester modérées, tout pouvant affecter notre équilibre, voire aller vers la pathologie. Une joie excessive conduit à un excès d’énergie yang au niveau du cœur. On peut alors observer de l’agitation, une difficulté à s’endormir, un pouls rapide, une langue rouge, etc. À un niveau pathologique, on parle de « feu du cœur ». Pour la médecine chinoise, l’acupuncture est importante pour trouver un équilibre d’énergie entre le corps et l’esprit. Tout en apaisant le cœur et les émotions par l’acupuncture, l’énergie vitale se régénère.

Comments are closed.