AllTheContent/Claude-Yves Reymond - Cathédrale Tarragone

AllTheContent/Claude-Yves Reymond – Tour humaine Tarragone

Tradition catalane depuis le XVIIIe siècle, les tours humaines défient toutes les lois de l’équilibre. Véritables pyramides humaines, les «castells» sont très populaires en Catalogne (Espagne) et particulièrement à Tarragone, au point d’être devenus une attraction touristique incontournable. L’origine de ces tours géantes est pourtant méconnue. On pense à d’anciennes danses pratiquées dans le Pays valencien qui se seraient transformées pour devenir une activité en soi au début du XVIIIe siècle. Ce symbole catalan n’a jamais été interdit par la dictature franquiste, bien qu’on note un déclin pendant cette période. Mais les tours humaines ont à nouveau le vent en poupe et on estime à plus de 21’000, les personnes pratiquant cette escalade acrobatique.

Parer le vertige

Un enfant se hisse jusqu’au dixième étage. Va-t-il parvenir à lever le bras pour valider cet exploit? Chacun retient son souffle. Xavier Gonzalez Perreau, responsable des activités culturelles de la ville de Tarragone, rassure sur la sécurité des castells: «Ce sont généralement des garçons entre 6 et 10 ans, mais il y a aussi quelques fillettes. Le port du casque est obligatoire depuis 2006 à la suite d’un cas mortel, tout comme un suivi psychologique lors des entraînements pour parer le vertige et la peur si la tour s’écroule. Le 10% des constructions. La hauteur de la chute? Entre 11 et 12 mètres. Comme un matelas, la base humaine dite «Pinya» (pomme de pin) amortit le choc. Les accidents sont vraiment très rares.» Sergi Crespi Del Rio, 39 ans, participe aux tours humaines catalanes depuis son enfance. Aujourd’hui, le casteller «assure» au troisième étage. «Un peu de fitness chaque semaine pour la force mais ce n’est pas suffisant, dit-il. Un castell exige d’autres valeurs, soit l’équilibre, le courage et le bon sens! Tout l’esprit catalan.»

A voir pour y croire

Tous les dimanches, de juin à octobre, des démonstrations sont réalisées sur les places des Mairies des localités catalanes. Pour une immersion totale, il est possible d’assister à un entraînement de la Colla Jove Xiquets de Tarragone qui fait des tours de 11 étages avec une base réduite.

Flânerie dans l’histoire

AllTheContent/Claude-Yves Reymond – Tarragone au temps des Romains

La qualité du site archéologique et la conception unique de l’urbanisme romain à Tarragone ont séduit l’Unesco en 2000. En vous baladant dans cette ville de 133’000 habitants, remontez le temps jusqu’en 218 avant J.-C., date de sa fondation par un peuple égéen en découvrant la maquette de la Tarraco romaine à l’Hôtel de Ville. Le Balcon de la Méditerranée, quant à lui, est un belvédère ouvert sur la mer avec, un peu plus bas, un superbe amphithéâtre qui accueillait autrefois les combats de gladiateurs. Puis, à côté du cirque romain, grimpez les marches d’escaliers conduisant à la cathédrale Sainte-Thècle, construite au point le plus élevé de la ville, à la place du temple romain dédié au culte à l’empereur!

Fatigué? Affamé? Assoiffé? De très beaux fruits garnissent les stands du Marché central, un bâtiment moderniste signé Josep Maria Pujol en 1915. Les terrasses de la Plaça de la Font, del Forum et del Rei, quant à elles, débordent de vie. Entouré de plus de 2000 ans d’histoire, dégustez un vermouth, une spécialité de Tarragone! Les marques locales s’appellent Miro et Myrrhe.

CYV/AllTheContent News Agency

Se renseigner:

Office espagnol du tourisme
Seefeldstrasse 19
8008 Zürich
044 253 60 50

Comments are closed.