On connaît les bienfaits sur l’organisme d’une bonne nuit de sommeil réparateur. Trop dormir – plus de 8h – peut cependant s’avérer contreproductif. Pire encore, faire la marmotte trop souvent le week-end, et ce pour compenser la fatigue accumulée durant la semaine, favoriserait notamment le développement de diabète de type 2 et les risques de maladies cardio-vasculaires. C’est du moins ce que révèle une récente étude américaine qui pointe l’influence néfaste d’un rythme de sommeil irrégulier sur le système hormonal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.