La philosophie de cette technique MEBP®? Permettre aux enfants souffrant de différents troubles ou syndromes de se recentrer sur leur sensibilité corporelle pour se sentir mieux.Tout commence outre-Atlantique, dans la province du Québec. Melissa Boulanger, massothérapeute (diplômée en massage shiatsu et suédois) et maman de deux garçons avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), un Trouble du Déficit de l’Attention (TDA), un Trouble d’Anxiété Généralisé (TAG) et un Trouble de Modulation sensorielle, se rend compte qu’il n’existe pas de massage adapté pour ses enfants. Pourtant, à la maison, les massages leur procurent du calme et une présence plus attentionnée aux autres et à leur environnement. En partant ainsi de son expérience professionnelle et personnelle et, grâce à un approfondissement de ses connaissances, elle construit une massothérapie adaptée : la technique du Massage pour Enfants à besoin particuliers ou MEBP®

Le déroulement d’une séance de MEBP®

Les enfants ou jeunes adolescents concernés par cette technique sont ceux présentant un TSA, un TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité), un trouble d’apprentissage (enfants « dys ») ou encore des troubles anxieux et sensoriels. Plus globalement, tous les enfants, dès l’âge de 4 à 5 ans, et ayant un besoin de se recentrer sur leur corps et leurs sensations, peuvent bénéficier de ce massage. La technique, pratiquée par un massothérapeute ayant suivi la formation de Melissa Boulanger, est mise en oeuvre sur un futon et par-dessus les vêtements de l’enfant. La combinaison des différents gestes, de pression ou d’effleurages, va venir stimuler le système proprioceptif de l’enfant. Autrement dit, son système nerveux sensitif se rapportant aux muscles, aux articulations et aux os. Concrètement, cette sensibilité permet d’avoir conscience de la position et du mouvement de chaque partie du corps et elle est rapportée au système nerveux d’une manière inconsciente. L’ensemble des récepteurs proprioceptifs se situe notamment dans les muscles, les tendons, les ligaments, la paume des mains et la plante des pieds. Ce sont sur ces zones que le massothérapeute va travailler selon les caractéristiques sensorielles et les besoins de l’enfant. En effet, c’est la pratique qui s’adapte à l’enfant et non pas l’inverse! Pour aider l’enfant à maintenir une attention plus ou moins soutenue, le professionnel met en place une routine visuelle à l’aide de pictogrammes et d’outils de repère temporel (horloge visuelle). D’autres objets ou jouets sont également utilisés pour réduire l’anxiété et capter l’attention de l’enfant.

Les bénéfices psychiques et corporels

La sensibilité de chaque enfant est unique: certains ressentiront les bénéfices dès la fin de la première séance et d’autres verront leur bien-être s’accroitre progressivement. Il n’y a pas de règle et chaque enfant est unique. Citons par exemple, le cas de Jonathan. Il est anxieux et souffre de douleurs au ventre lorsqu’il faut se séparer de sa maman pour aller à l’école. Même si les bénéfices de la séance de massage sont ressentis immédiatement, il a tendance à retrouver, plus ou moins rapidement, son angoisse de séparation. Depuis 6 mois, il est plus serein pour prendre le chemin de l’école grâce à une séance de 30 minutes une fois par mois. Cette situation met en valeur le fait qu’il est conseillé de pratiquer régulièrement la technique MEBP® pour atteindre un équilibre. Au début, une séance par semaine est nécessaire puis, une à deux séances par mois suffisent. Grâce à une meilleure prise de conscience de son corps et de ses émotions, l’enfant va devenir moins réactif à la stimulation de ses sens. En conséquence, sa tolérance à la sensation du toucher sera améliorée, tout comme la maîtrise de son comportement (réduction des colères et du stress, diminution de l’autostimulation). Cet apaisement psychique va se concrétiser par des bénéfices physiques: réduction des tics nerveux, des maux de tête, des douleurs chroniques (au niveau de la nuque ou du dos) et des difficultés d’endormissement. La technique agit comme une réaction en chaine vertueuse: le bien-être physique va lui apporter un apaisement psychique et vice versa!

Se former à la technique MEBP®

Actuellement, les cours de la technique MEBP® sont donnés en France, au Québec, en Estonie et en Suisse. Ils sont réalisés par des associations, fédérations ou fondations accréditées. Pendant cette formation théorique et pratique de 60 heures, le massothérapeute va approfondir ses connaissances sur les différents troubles et syndromes de l’enfant. Puis, il va apprendre à adopter son comportement et son savoir-faire auprès des enfants à besoins particuliers et de leurs parents. En effet, certains enfants ne voudront pas forcément être massés dès la première séance. Il faut savoir réagir en conséquence: le laisser assis sur les genoux d’un parent, lui lire une histoire, mettre des gants pour le toucher, utiliser les outils et privilégier les massages au niveau du dos. Chaque cas est unique et la formation permet d’aborder le comportement à tenir dans des situations complexes. Le massothérapeute sera en mesure d’effectuer un programme de massages en tenant compte de toutes les particularités de l’enfant. D’ailleurs, lors des séances, chaque enfant fait l’objet d’un compte-rendu, d’un bilan de santé et de l’établissement d’un profil sensoriel. Finalement, en recentrant l’enfant, la technique MEBP® l’aide à renouer le lien avec lui-même et son entourage.

JPAS/AllTheContent

Comments are closed.