Copyright: AllTheContent / Pixabay - Pour un été serein, protégez bien vos yeux et votre peau!

Copyright: AllTheContent / Pixabay – Pour un été serein, protégez bien vos yeux et votre peau!

Parce qu’il participe à la synthèse de vitamine D, le soleil est essentiel pour notre organisme. Toutefois, à forte dose, les UV s’avèrent particulièrement dangereux, non seulement pour la peau, mais aussi pour les yeux. Voici quelques recommandations pour profiter pleinement de la saison, tout en contournant les petits désagréments qui vont de pair avec la chaleur estivale…

La priorité: prendre soin de sa peau

Envie d’un bon bol d’air marin? Attention, pensez à prendre quelques précautions. En vous baignant de manière suffisante tout d’abord. L’eau de mer regorge de sels minéraux et d’oligoéléments bénéfiques pour votre peau. Faire trempette pendant un quart d’heure peut donc vous aider à régénérer votre épiderme. Mais une fois sorti du grand bain, votre peau mérite une attention toute particulière.
Commencez par vous protéger des rayons ultraviolets. Même si le soleil a l’air de ne pas être agressif, sachez que l’eau et le sable réfléchissent ses rayons. Votre peau aura donc besoin d’une crème d’indice 30 au minimum, voire 50 si votre épiderme est sensible. Renouvelez l’opération toutes les deux heures et après chaque baignade. De plus, évitez de trop vous exposer au soleil juste après midi. L’hydratation est également cruciale: pensez à sortir avec un brumisateur, qui vous procurera une sensation de fraîcheur à tout instant.
Après avoir fait bronzette, pensez à bien nettoyer votre peau, pour bénéficier pleinement des effets de la mer et ôter les grains de sable. Appliquez un gel nettoyant sur votre visage pour supprimer les résidus de crème solaire et rincez-vous tout le corps à l’eau sous la douche. Utilisez un savon à pH neutre. Et après être passé à la salle de bains, pensez à appliquer une crème après-soleil ou une crème hydratante sur votre corps. Enfin, une fois par semaine, effectuez un gommage pour dire adieu aux peaux mortes et aux impuretés.

Attention les yeux!

Dès les premiers rayons de soleil, on s’applique ainsi à protéger sa peau des rayons UV, mais sans oublier de protéger efficacement ses yeux! En effet, la surface claire à l’avant de l’œil, la cornée, est composée de tissu épithélial semblable à la peau. Or, une exposition aux UVB peut occasionner une kératite, une inflammation de la cornée. Cette infection se traduit par des rougeurs de l’œil, des larmoiements, des contractions répétées et involontaires qui entraînent la fermeture des paupières (blépharospasme), ainsi qu’une baisse de l’acuité visuelle et une photophobie (réaction douloureuse à la lumière).
Heureusement, peu de cas dégénèrent en cécité complète. Ces pathologies peuvent être traitées avec des gouttes. Toutefois, une exposition prolongée aux UV peut contribuer à une dégénérescence maculaire ou favoriser une cataracte. Notons également que les tissus de l’œil sont sensibles aux mélanomes. La meilleure protection pour les yeux reste une bonne paire de lunettes de soleil, de préférence avec des verres qui bloquent les UVA et UVB à 100%. Et pour une protection optimale, choisissez des lunettes d’indice 3/4, avec des verres en polycarbonate et polarisants, à la forme enveloppante et dotés d’un filtre spécial lumière bleue; moins connue que les UV, elle cause un vieillissement précoce de la rétine. Évitez surtout les lunettes «gadget», elles entraînent une dilatation de la pupille sans pour autant filtrer les UV!

Au-secours, je transpire!

Combattre la transpiration sous les bras n’est pas chose facile. Il faut dire que ce mécanisme dû au système nerveux autonome est variable. Les facteurs sont multiples: thermiques (chaleur et humidité), psychiques (stress émotionnel) et gustatifs (alimentation). D’où la difficulté de traiter efficacement les méfaits de la réponse sudorale sans la stopper, car elle est nécessaire à la régulation thermique du corps.
Pour parvenir à trouver la réponse antitranspirante qui vous convient, n’hésitez pas à utiliser toute la panoplie des méthodes à votre disposition. Au moment du nettoyage, vous pouvez utiliser un savon médical bactéricide. En amont, il vous faudra essayer différents déodorants pour trouver celui qui, en adéquation avec votre peau, éliminera les odeurs gênantes. Dans la mesure du possible, évitez les produits à base de sels d’aluminium, soupçonnés d’être cancérigènes. Et si vos aisselles sont irritées à cause de la transpiration, privilégiez des déodorants hydratants, sans alcool. Enfin, côté habillement, privilégiez des vêtements amples et à base de coton, de lin ou de laine, qui permettent à la peau de mieux respirer.
Si le problème persiste, tournez-vous vers les remèdes naturels: le mélange de talc et de bicarbonate de soude, la pierre d’alun (un déodorant naturel, antiseptique et antibactérien, toléré par toutes les peaux) ou l’infusion de sauge. À l’aide d’une bonne hygiène de vie et d’une dose de ruse, vous verrez vos soucis de transpiration sous les bras s’envoler!

Gare aux bestioles!

Vous en avez assez de vivre dans le noir ou de vaporiser chaque soir des insecticides agressifs?
Optez pour quelque chose de plus sain: la moustiquaire. Pour une ambiance romantique et mystérieuse, vous pouvez par exemple accrocher une moustiquaire circulaire au-dessus de votre lit pour un effet baldaquin. Simple et naturelle, la moustiquaire se retrouve aussi en format porte ou fenêtre pour faire barrage dès l’entrée. Désormais, il est possible de la retrouver déclinée en différentes couleurs pour l’accorder à votre intérieur. Fini les piqûres, les portes sont closes pour les indésirables!
En extérieur, privilégiez les traditionnels géraniums sur le rebord de vos fenêtres. Choisissez des géraniums dits «citronnés», autrement nommés Pelargonium citrosum, dont les feuilles dégagent une odeur répulsive en se froissant. Il en existe une multitude de couleurs! Vous n’êtes pas adepte de ces plantes fleuries? Pas d’inquiétude, mélisse citronnelle ou verveine citronnelle feront aussi très bien l’affaire… et le bonheur de votre cuisine par la même occasion! Vous pouvez également vous frotter les mains, le cou et les jambes avec ces plantes qui agiront comme répulsifs.
Par ailleurs, pourquoi ne pas profiter de cette lutte antimoustique pour parfumer votre maison? Quelques gouttes d’huiles essentielles sur un coton à proximité des fenêtres ou d’une porte ont un effet répulsif. Lavande, citronnelle ou encore eucalyptus citronné, un large choix existe, y compris en version bio. Essayez également de limiter l’usage de maquillage, de parfum et autres crèmes parfumées quand il fait très chaud, ainsi que le soir. Les moustiques sont attirés par ces odeurs et vous risquez de les voir s’inviter à dîner.
Enfin, n’oubliez pas d’éliminer régulièrement l’eau stagnante dans les gouttières et autres pots de fleurs! Souvent cachée, elle favorise le développement des larves de moustiques durant les grosses chaleurs.
Ces quelques astuces devraient vous aider à retrouver le goût des soirées d’été… et des jambes parfaites! Et maintenant, plus d’excuses, toutes en jupe!

FBR/AllTheContent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *