bols tibétains

En forme de cloche renversée, les bols chantants ou bols tibétains sont à l’origine utilisés comme instrument traditionnel au sein des écoles bouddhistes, lors des chants rituels et cérémonies. Leur usage est particulièrement répandu dans les régions himalayennes et dans le nord de l’Inde. Ces bols à la sonorité très particulière sont une aide à la relaxation et à la méditation et c’est pourquoi ils sont aujourd’hui souvent utilisés par les thérapeutes.

Selon la tradition tibétaine, ces bols sont composés de sept métaux différents (argent, cuivre, étain, fer, mercure, or et plomb), chaque métal symbolisant l’un des sept chakras, ce qui leur confère des vertus thérapeutiques. Certains y voient également une référence à sept corps du système solaire (la Lune, Vénus, Jupiter, Mars, Mercure, le Soleil et Saturne).

Un instrument qui demande de la pratique

Pour faire chanter ces bols, les pratiquants utilisent deux techniques. La première, la plus simple, consiste à frapper la partie extérieure du bol avec un bâton (une mailloche), tel un gong; ce bâton peut être composé de diverses matières (bois, feutre, cuir, etc.). La seconde consiste à frapper doucement le bol pour lui donner une impulsion, puis à frotter le bâton tout autour du bord du bol d’un mouvement régulier, afin d’entretenir les vibrations. Il est possible de varier les tonalités en remplissant les bols d’eau par exemple. La méthode «frappée» est généralement utilisée au début d’une séance de méditation.

À noter que chaque bol possède une mailloche adaptée: les mailloches en bois s’utilisent avec des bols de petite taille, pour émettre des notes aiguës; celles en cuir ou en feutre donnent des sons plus étouffés, plus graves et s’utilisent avec des bols de toutes tailles.

En séance de thérapie, des bols de tailles diverses sont positionnés tout autour du corps de la personne venue consulter. Chacun a une place bien précise, selon la vibration qu’il émet et la partie du corps auquel il correspond. Le thérapeute actionne ensuite chaque bol, le «massage sonore» peut commencer…

bols chantants tibétains

Des vibrations ressenties au plus profond de son être

Une sonothérapie mettant en pratique l’usage de ces bols est tout indiquée pour réduire le stress. Les sonorités quasi hypnotiques émises par les bols chantants aident à entrer en relaxation profonde, à se reconnecter avec son moi intérieur, à supprimer les émotions négatives et à augmenter son flux d’énergie. Ils permettent de restaurer les fréquences vibratoires du corps et de l’esprit, de retrouver une harmonie.

Comment? Les sons agissent directement sur l’eau que contient notre corps. Cette eau transmet toutes les vibrations à nos cellules, de manière à ce qu’elles vibrent à la même fréquence que le bol et que les «mauvaises» vibrations disparaissent. «68% de notre corps est composé d’eau et lorsque le son entre en résonance avec notre corps, il revigore son eau et restaure l’harmonie intérieure à travers un processus de détoxification, explique Joyleen Rao, qui propose des thérapies sonores au Shanti Club à Genève. Les fréquences libérées par le son sont si profondes qu’elles vont jusqu’à toucher les plus petites cellules de notre corps et l’aide à se désencombrer de ce qui ne lui sert plus.»

bols chantants tibétains

Par ailleurs, l’écoute de ces sons réveille et développe l’acuité de nos sens; les adeptes de cette pratique «ressentent» véritablement les sons plus qu’ils ne les entendent. Parce que chaque cellule du corps est atteinte par ces vibrations, les bols tibétains ont un certain pouvoir de guérison. Les sons graves correspondent aux chakras inférieurs, les sons aigus aux chakras supérieurs.

Les bols sont aussi utilisés pour purifier une pièce, lui ôter toute énergie négative, pour une meilleure circulation de l’énergie.

Des bienfaits physiques et psychiques

L’élimination des mauvaises vibrations qui circulent dans notre corps offre plusieurs bienfaits. Outre une réduction notable du stress, que nous avons déjà évoquée plus haut, la pratique des bols chantants améliore la qualité du sommeil. Elle favorise la concentration et stimule la créativité, notamment grâce aux ondes alpha: «Les bols chantants produisent des ondes sonores correspondant entre autres aux ondes alpha, précise Verona Vonnez, thérapeute spécialisée à Morges. Les ondes alpha sont générées par le cerveau et correspondent à un état de calme mental. Cela signifie un repos total, un état méditatif. Les ondes alpha améliorent les capacités d’apprentissage et correspondent à une intériorisation de la conscience.»

Les bols peuvent également être d’une grande aide pour faire face à certaines épreuves de la vie ou pour se défaire de mauvaises habitudes. En outre, en cas de maladie, les bols aident à la guérison en renforçant le système immunitaire et en éliminant toutes les tensions physiques. Certains troubles inhérents au stress, tels que les maux de tête et les troubles digestifs, s’apaisent voire disparaissent.

Gabriella Tettamanti, de l’institut Cristal-Line à Echallens propose ainsi des formations spécifiques pour apprendre à bien manipuler les bols chantants selon les troubles à traiter: traiter les douleurs sur soi ou sur ses patients, améliorer la vie des personnes âgées, lutter contre le stress et le burn out, contre l’anxiété et l’hyperactivité, favoriser l’aboutissement de la conception d’un enfant, etc.

Un art à pratiquer chez soi

Comme toute autre pratique de la méditation, c’est la détente, le lâcher prise, qui est ici la clé du retour au bien-être. La manipulation des bols demande cependant de l’expérience pour en tirer tout le potentiel. Il est donc conseillé aux novices de commencer par consulter un thérapeute spécialisé pour découvrir tous les secrets de cette pratique ancestrale.

Une fois la phase d’apprentissage terminée, tout un chacun peut acheter un bol tibétain pour méditer régulièrement chez lui et rétablir son équilibre intérieur dès qu’il en ressent le besoin. Votre thérapeute sera alors du meilleur conseil pour vous guider dans votre achat.

Comments are closed.