Young radish sprouts with pink himalayan salt and basil leaves over blue texture background. Top view with copy space. Healthy diet concept, food background

Une bonne nutrition signifie bien plus que d’avoir assez de nourriture… Alors que l’influence de l’alimentation sur la santé se confirme toujours plus et que la nutrition s’impose comme un terme en vogue, un groupe de professionnels suisses a développé une approche originale et efficace: la nutrition holistique. Cette approche unique enrichit la dimension diététique avec des plans plus subtils de l’être humain. Découverte.

De tout temps, l’alimentation est apparue comme un des éléments fondamentaux de la santé, aux esprits éclairés comme à toute personne avec un peu de bon sens… Il paraît en effet évident que la nature comme la qualité de cette alimentation a une influence sur toutes les dimensions du métabolisme qui la consomme. Lorsqu’on s’intéresse de manière plus précise aux relations entre les organismes vivants et leurs aliments, on parle de nutrition, avec la même racine latine que nourriture (nutrire). Classique ou moderne, naturelle ou synthétique, la nourriture se divise en deux grandes familles: les micronutriments (vitamines, oligo-éléments, sels minéraux) et les macronutriments, qui regroupent la trinité bien connue des personnes attentives à leur ligne: lipides, glucides et protéines.

La littérature scientifique distingue en général deux définitions, l’approche physiologique ou psychologique. La première inclut tout ce qui est nutritif – , avec une vision “biochimique” des interactions entre alimentation et corps, alors que l’approche psychologique s’intéresse aussi aux facteurs psychiques, personnels et culturels.

La nécessité d’une approche globale

Alors que la théorie s’enferme volontiers dans des boîtes étanches, la pratique du terrain finit souvent par imposer l’importance, voire la nécessité, d’une approche pluridisciplinaire, et donc d’une vision holistique de la santé humaine. La vie – avec ses expériences positives et ses épreuves – a mis Daniel Dulac sur la voie de la thérapie et du soin, en lui révélant le goût de l’écoute et le don de soigner avec ses mains. Diplômé en homéopathie et en nutrition à Paris, il a enrichi sa formation en Suisse avec des études de naturopathie et d’homéopathie uniciste. Au fil du temps et des patients qui voient leurs conditions s’améliorer, cette approche unique s’est transformée en cours, et dès 1996, en un premier programme complet de formation.

En parallèle de ses formations et d’une pratique avec ses patients, Daniel Dulac a poursuivi ses recherches sur la condition humaine. En 2004, le fondateur est rejoint par Dominique Gehring Dulac qui enrichit l’approche de l’école de ses formations personnelles: anthropologie tripartite corps-âme esprit et une formation universitaire en sciences humaines et sociales. Avec cet apport, la méthode élargit son approche et devient réellement une nutrition
holistique.

Ensemble ils ont créé un parcours de pédagogie holistique pour les thérapeutes explorant et intégrant également la dimension spirituelle de l’être humain, à travers une série de séminaires orientés sur l’apprentissage du fonctionnement de la vie intérieure et son harmonisation.

En parallèle de ses formations et d’une pratique avec des patients, Daniel Dulac a poursuivi ses recherches sur la condition humaine en explorant la dimension spirituelle de l’être humain, partant du principe que toute approche vers le mieux-être suppose que le patient se libère de son conditionnement biopsychique. Cette vision se justifie tout particulièrement dans l’alimentation et la nutrition.

choux

Une approche contemporaine et ancrée dans l’histoire

Depuis plus de 20 ans, l’Ecole de Nutrition Holistique (ENH) propose une approche thérapeutique holistique de la nutrition humaine, unique et inédite, qui aborde l’intégralité des facteurs qui impactent la nutrition…

Facteurs matériels ou biologiques, éléments environnementaux, culturels ou sociaux, influences psycho-émotionnelles ou philosophiques, tous ces paramètres enrichissent une approche qui place l’être humain, et son unicité corps-âme-esprit, au centre de tout processus thérapeutique. Dans cette logique, la nutrition holistique s’intéresse à l’interaction entre les différentes composantes de la nature humaine et l’environnement pour analyser les dynamiques qui affectent la santé et le comportement alimentaire.

Si sa formulation est nouvelle, les fondations philosophiques de la nutrition holistique plongent dans l’antiquité. En effet, de nombreux éléments fondamentaux, cliniques et épidémiologiques confirment le bien-fondé des savoirs anciens en attestant le lien entre alimentation et la manifestation de certaines pathologies. Souvent considéré comme le père de la médecine, Hippocrate voyait dans la manière de s’alimenter un moyen de prévenir et de guérir les maladies.

“De tes aliments tu feras une médecine”

Ce principe hippocratique résume bien la relation entre alimentation et santé qui sous-tend la nutrition holistique. En grec, “Dieta” signifiait “Savoir vivre”, qui montre bien que la diététique était avant tout l’application d’une bonne hygiène de vie.

Préventive (pour rester en bonne santé) ou curative (pour soigner un déséquilibre), la nutrition du XXIème siècle renoue naturellement avec ces principes de santé hippocratiques qui considèrent l’humain comme un microcosme dans un macrocosme, comme un être vivant avec un monde intérieur en relation directe avec le monde extérieur, dépendant de son environnement géographique/climatique, économique, social, philosophique et spirituel.

La nutrition holistique s’intéresse autant à l’apport des sciences fondamentales (biochimie, microbiologie, biophysique, pathologie) que des sciences humaines (psychologie, philosophie, anthropologie, sociologie, économie) pour enrichir une approche centrée sur la personne incluant tous les niveaux de conscience.

sprouts

“De quoi ai-je faim ? Qu’est-ce qui nourrit ma vie?”

Ces questions, et les réponses uniques que chacun leur donne, fondent toute approche en nutrition holistique… Cela permet de dépasser le simple
niveau physique pour intégrer les facteurs physiologiques, émotionnels, philosophiques, culturels et
environnementaux… Autant de paramètres intimes qui conditionnent fortement le comportement
alimentaire.

En effet, l’homme ne se nourrit pas seulement de pain. Les nourritures affectives, intellectuelles et spirituelles sont tout autant primordiales pour son équilibre et sa santé. Aussi, certains aliments procurent vitalité, joie, énergie, dynamisme, enthousiasme à tous les niveaux de notre être, alors que d’autres épuisent et dévitalisent.

Dans cette logique, la nutrition holistique se fonde sur l’anthropologie tripartite considérant l’être humain en tant qu’unité corps (le physique), âme (le psychique) et esprit (le spirituel). Tout trouble physique affecte le psychisme et tout trouble psychique affecte le corps. Tout soin réel et durable du corps et du psychisme doit donc inclure la dimension spirituelle de l’être humain qui détermine les valeurs fondamentales et les aspirations véritables qui structurent l’être profond.

Prévenir… et guérir

Au cœur de la pratique en nutrithérapie holistique, l’approche centrée sur la personne concerne aussi bien la prévention à chaque âge de la vie avec ses défis particuliers, que l’accompagnement thérapeutique lors des pathologies en lien avec le mode alimentaire et l’hygiène de vie.

Alors que le XXème siècle a cloisonné les disciplines et les savoirs pour mieux les développer, il apparaît évident que les problèmes complexes de notre temps imposent des visions pluridisciplinaires et des approches holistiques. C’est le cas dans tous les domaines, de la politique environnementale à la géopolitique globale, de l’éducation à la préservation de la nature. La santé ne fait pas exception à la règle.

Chaque être humain étant unique, seule une approche personnalisée permettra de déterminer les règles alimentaires et les conseils thérapeutiques les plus atdaptés à sa situation et à sa personnalité. Le développement de la nutrition holistique ne fait que commencer.

Comments are closed.